Étiquette : absurde

Le daim

de Quentin Dupieux, 2019, **** Ah, la crise de la qua­ran­taine… Georges plaque sa région pari­sienne, file vers les Pyrénées et claque ses éco­no­mies dans le blou­son de
Read More

Happy !

de Grant Morrison et Darick Robertson, 2017, **** C’est l’his­toire d’un ancien flic, bla­sé, alcoo­lique et violent, deve­nu tueur à gages. Il clau­dique d’un contrat à l’autre, d’un
Read More

Hero corp

de Simon Astier et Alban Lenoir, 2008–2017, ****/** John est un petit con. Alors qu’il doit quit­ter la ville suite à une his­toire de drogue, il apprend la
Read More

Au poste !

de Quentin Dupieux, 2018, **** Pourquoi je suis allé voir ça ? Oh, ben, d’a­bord, parce que la bande-annonce avait l’air bien lou­foque, c’est pour ça. Ensuite, j’aime bien
Read More

Brooklyn Nine-Nine

de Dan Goor et Michael Schur, depuis 2013, **** New York, ville du crime : meurtres, vols à main armée, enlè­ve­ments, cor­rup­tion, abus de bien social… Pour rele­ver un
Read More

The end of the f***ing world

de Jonathan Entwistle, 2017, **** Imaginez que, au lieu d’être éle­vé par Harry, Dexter ait été le fils d’un Anglais moyen, veuf, bedon­nant et un peu bla­sé. Qu’aurait-il
Read More

Ave, César !

de Ethan et Joel Coen, 2016, *** Les Coen sont sur­tout connus pour leurs comé­dies déli­rantes, leurs films à l’an­glaise comme Fargo et The big Lebowski. Pourtant, si
Read More

The lobster

de Yorgos Lanthimos, 2015, ** Quoique fort nom­breux, les céli­ba­taires subissent sou­vent une cer­taine pres­sion sociale, l’i­déal du couple sem­blant être l’u­ni­ver­selle condi­tion de l’é­pa­nouis­se­ment. Imaginons une seconde
Read More

Absolutely anything

de Terry Jones, 2014, **** Que feriez-vous si vous deve­niez omni­po­tent ? Donner la parole à votre chien pour savoir enfin ce qu’il pense quand vous man­gez ? Rendre le
Read More