Comment tuer son boss ?

de Seth Gordon, 2011, ***

Qu’en dire ? C’est exac­te­ment ce qu’on peut en attendre : des numé­ros d’acteurs impayables (Spacey en sadique bru­tal, j’adore, Farrell en cynique cocaï­no­mane, ça passe tou­jours, Anniston en nym­pho­mane obsé­dée, c’est éton­nam­ment réus­si, et le duo Bateman-Sudeikis tourne vrai­ment très bien), quelques dia­logues très réus­sis, une poi­gnée de scènes savou­reuses et hila­rantes…

et aus­si une réa­li­sa­tion sans his­toire, une pho­to sans panache, un scé­na­rio hau­te­ment pré­vi­sible, des retour­ne­ments qui ne retour­ne­ront que ceux qui n’ont jamais vu une comé­die poli­cière amé­ri­caine.

Bref, quand on a envie de voir ça, on peut y aller les yeux fer­més : ça rem­plit son office à 100 %. Mais si on a envie de voir un grand film, mieux vaut se refaire American beau­ty, Bon bai­sers de Bruges ou Juno, parce que c’est pas là que vous com­pren­drez mon ado­ra­tion pour ces acteurs.