Extant

de Mickey Fisher, depuis 2014, **

Petite série de SF assez ordi­naire, Extant touche un peu à tout : nature humaine et éveil d’un androïde, dan­gers spa­tiaux et réadap­ta­tion des astro­nautes, para­noïa et rela­tions de couple, hon­nêtes gens et vilaines mul­ti­na­tio­nales, extra­ter­restres et mani­pu­la­tion men­tale. Le « pitch » est rai­son­na­ble­ment ridi­cule (la femme du créa­teur du pre­mier enfant arti­fi­ciel, elle-même astro­naute et sté­rile, revient enceinte d’une mis­sion d’un an en solo), les acteurs aus­si (Halle Berry n’est pas à moi­tié aus­si mau­vaise que dans Catwoman, mais elle est pas meilleure que dans X-men, et le reste du cas­ting est pas­sable, sauf Sanada qui est aus­si nul que dans Helix), les déve­lop­pe­ments du scé­na­rio ne vous cau­se­ront aucune crise car­diaque, et rien là-dedans n’est vrai­ment remar­quable ; mais c’est gen­tillet et ça tourne pas mal. En somme : regar­dable, sans inté­rêt.

Voir aussi :