Extant

de Mickey Fisher, depuis 2014, **

Petite série de SF assez ordinaire, Extant touche un peu à tout : nature humaine et éveil d’un androïde, dangers spatiaux et réadaptation des astronautes, paranoïa et relations de couple, honnêtes gens et vilaines multinationales, extraterrestres et manipulation mentale. Le « pitch » est raisonnablement ridicule (la femme du créateur du premier enfant artificiel, elle-même astronaute et stérile, revient enceinte d’une mission d’un an en solo), les acteurs aussi (Halle Berry n’est pas à moitié aussi mauvaise que dans Catwoman, mais elle est pas meilleure que dans X-men, et le reste du casting est passable, sauf Sanada qui est aussi nul que dans Helix), les développements du scénario ne vous causeront aucune crise cardiaque, et rien là-dedans n’est vraiment remarquable ; mais c’est gentillet et ça tourne pas mal. En somme : regardable, sans intérêt.