Citizenfour

de Laura Poitras, 2015, ***

Citizenfour, c’est le pseudonyme d’un informaticien de la NSA qui contacte Laura Poitras, documentariste, pour diffuser des informations sur les programmes de surveillance de l’agence. Citizenfour, c’est le documentaire issu de cette collaboration, qui montre de l’intérieur comment la réalisatrice et les journalistes contactés par Edward Snowden vont publier ces informations, leur impact sur l’opinion publique et les conséquences de ces divulgations jusqu’au niveau politique.

Le problème, c’est que c’est un pur documentaire, aride comme un sujet diffusé à 23 h sur France 5. Pas vraiment d’angle sinon de narrer les événements chronologiquement, pas vraiment de mise en perspective non plus, ni de second angle de vue : Citizenfour est un peu le cul entre documentaire classique, portrait du « lanceur d’alerte » typique et journalisme gonzo. C’est intéressant, passionnant même parfois, aussi bien concernant la personnalité de Snowden que les systèmes fouineurs de la NSA, de la CIA et de leurs homologues internationaux ; mais c’est aussi émouvant qu’un discours d’Emmanuel Macron. En tant que citoyen, il est bien de le voir, mais en tant que cinéphile, il ne faut pas attendre de miracle.