Red 2

de Dean Parisot, 2013, ***

Je vous laisse relire ma cri­tique de Red : elle reste lar­ge­ment valable.

Voir aussi :