Mauvaise fille

de Patrick Mille, 2011, ***

L’histoire ordinaire d’une grossesse ordinaire et d’un cancer ordinaire dans une famille post-soixante-huitarde ordinaire. Pas toujours génial, notamment par la faute d’un manque flagrant d’unité — le film enchaîne des tableaux assez sympathiques, mais sans lien, sans cohérence véritable — et d’une symbolique un peu lourdement soulignée, mais de bons dialogues servis par d’excellents acteurs compensent bien ces faiblesses.

Dans l’ensemble donc, c’est sympa, amusant et émouvant, mais ça aurait pu être meilleur avec un vrai travail sur le scénario et le montage.