Jason Bourne : l’héritage

de Tony Gilroy, 2012, ***

Le bon point : une très belle mise en bouche, une excellente première heure avec un très bon équilibre entre politique-fiction, action, thriller et les ingrédients spécifiques de la trilogie Jason Bourne — ah oui, parce que malgré le titre, ceci n’est pas un Jason Bourne.

Le mauvais point : une deuxième moitié brouillonne, hachée, culminant dans une course-poursuite interminable et terriblement répétitive dans les rues de Bangkok.

Dans l’ensemble, ça nous fait un bon thriller qui tourne pas mal, mais ça vaut pas La mémoire dans la peau — et ce, même si Jeremy Renner fait bien mieux que prendre la suite de Matt Damon et malgré la remarquable présence d’Edward Norton.