The amazing Spider-man

de Marc Webb, 2012, ***

Après une tri­lo­gie réa­li­sée par Sam Raimi avec Tobey Maguire, on retourne aux sources : The ama­zing Spider-man reprend en effet l’histoire au début, avec un nou­veau réa­li­sa­teur et un acteur plus jeune.

Bon, bien sûr, la réa­li­sa­tion est flam­boyante, bien sûr, les effets spé­ciaux sont superbes, bien sûr, les scènes d’action sont par­fois assez illi­sibles. Bien sûr, le contrat est rem­pli côté diver­tis­se­ment, avec un Peter Parker plus ado, une tona­li­té et des blagues un peu plus pué­riles et moins de second degré (déjà qu’il n’y en avait pas des masses chez Raimi)…

Mais le sou­cis, c’est que The ama­zing Spider-man fait très atten­tion à ne pas aller au delà de son côté fun et diver­tis­sant. Il n’y a donc pas de vraie ten­sion, pas de psy­cho­lo­gie, pas de sen­ti­ment, et c’est au final assez pauvre sur le plan ciné­ma­to­gra­phique.

Enfin, pour ceux qui aiment l’action infan­tile, c’est amu­sant.

Voir aussi :