Madagascar 3, bons baisers d’Europe

de Eric Darnell, Tom McGrath et Conrad Vernon, 2012, ***

Après un pre­mier film réus­si et un deuxième fran­che­ment raté, Dreamworks nous remet une couche de Madagascar. Le nou­veau film intro­duit un lot de per­son­nages inédits, dont un tigre et une pan­thère qui n’hésitent pas à voler la vedette au qua­tuor de clowns habi­tuel — il faut dire ce sont des gens de cirque, natu­rel­le­ment plus sérieux que les dilet­tantes qui cherchent tou­jours à reve­nir à Central park.

La trame glo­bale reste pré­vi­sible, un cer­tain nombre de gags tombent fran­che­ment à plat, mais l’opposition d’une part entre les quatre mous new-yor­kais et les ath­lètes du cirque, d’autre part entre les ani­maux et la fli­quette moné­gasque ins­pi­rée par Cruella, fonc­tionne bien. Le rythme est sans his­toire, l’animation irré­pro­chable (on parle de Dreamworks, rap­pe­lez-vous), ça n’est pas du niveau de Dragons mais c’est bien mieux que Évasion vers l’Afrique.

Voir aussi :