Intouchables

de Eric Toledano et Olivier Nakache, 2011, ****

Est-ce qu’on rit ? Oui, beaucoup même. Avec pleins de gags très fins, des tonnes de répliques et de vannes extrêmement réussies.

Est-ce que c’est bien joué ? Oui. Omar Sy et Audrey Fleurot surjouent un peu au début, mais ils se recalent rapidement et deviennent excellents, tandis que les autres sont juste impeccables de bout en bout.

Est-ce que c’est bien filmé ? Oui. Y’a pas grand-chose à dire, mais le film tourne bien, sans temps mort dans l’action et sans presser les moments plus posés.

Est-ce que c’est impérissable, est-ce que c’est un chef-d’œuvre qui va bouleverser votre vie au point de mériter 10 millions d’entrées ? Non.

Donc, Intouchables est une très bonne comédie, portée par d’excellents acteurs et un dialoguiste en état de grâce, mais dans trois jours il n’en restera rien dans ma mémoire qu’une série de vannes. À voir pour passer deux heures de bonne rigolade.

  • Ahhh ahhh, 4 étoiles quand même. Finalement, c’était pas si pire.