Captain America : first avenger

de Joe Johnston, 2011, **

La pre­mière par­tie est plu­tôt meilleure que ce qu’on pou­vait craindre.

Le reste est sans his­toire. À tous les sens de l’expression.

Mais des fois, une dis­trac­tion qui fatigue pas le cer­veau est adap­tée à l’humeur du moment, alors pour­quoi pas…