Captain America : first avenger

de Joe Johnston, 2011, **

La première partie est plutôt meilleure que ce qu’on pouvait craindre.

Le reste est sans histoire. À tous les sens de l’expression.

Mais des fois, une distraction qui fatigue pas le cerveau est adaptée à l’humeur du moment, alors pourquoi pas…