Star trek

de J.J. Abrams, 2009, ***

Comme je connais abso­lu­ment rien à l’univers de Star trek, je pars sans a prio­ri exa­gé­ré. Donc, ben ça tourne pas mal. C’est d’un clas­si­cisme sans faille, un peu comme La guerre des étoiles, sauf qu’il y a beau­coup plus d’humour et qu’en consé­quence ça passe beau­coup mieux.

Bien sûr, une bonne par­tie du film fait limite clip musi­cal, avec des effets à la tonne qui sont par­fois un peu trop exa­gé­rés, et le scé­na­rio rajoute quelques rebon­dis­se­ments dont on se serait volon­tiers pas­sés. Mais cette ver­sion light de la Critique de la rai­son pure (ah, ah, ah, déso­lé, j’ai pas pu m’en empê­cher, ceux qui l’ont vu com­pren­dront) n’est pas tota­le­ment vide, pro­pose quelques dia­logues bien sym­pas, une dose de para­doxe tem­po­rel comme je les aime, et forme un diver­tis­se­ment tout à fait hon­nête.