Godsend, expérience interdite

de Nick Hamm, 2002, O

Dieu a envoyé un titre. Hélas, il a gar­dé le reste. Rien à dire à pro­pos des acteurs, qui font ce qu’ils peuvent pour sau­ver un scé­na­rio navrant, dépour­vu et d’originalité, et de finesse, et d’intrigue.

La réa­li­sa­tion est soi­gnée, mais par­fois ridi­cule ; ain­si une scène où le père de l’enfant fait un ser­mon est-elle ridi­cu­li­sée par l’apparition fort à pro­pos d’un cru­ci­fix dans le champ… J’ai écla­té de rire dans le ciné­ma, ce qui n’était cer­tai­ne­ment pas le but recher­ché.

Bref, ce film est par­fois hila­rant, mais jamais pre­nant et jamais inté­res­sant. C’est un drame, à tous les sens du terme.