1492, Christophe Colomb

de Ridley Scott, 1992, *

Ridley Scott, Gérard Depardieu, Sigourney Weaver… Excusez du peu ! Et tout ça pour ça ?

On nous annonce un film his­to­rique. Mais non. Pour qui­conque s’intéresse un tant soit peu à l’Histoire, le film est presque aus­si drôle que Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ. Ah, la scène où Gérard Depardieu/Christophe Colomb, en ren­trant chez lui, va immé­dia­te­ment au lava­bo pour se laver les mains ! Je ne m’en lasse pas. Ça lais­se­ra rêveurs tous ceux qui ont enten­du par­ler des condi­tions d’hygiène de la popu­la­tion de l’époque… Mais bon, on pour­rait s’en conten­ter. Après tout, il n’y a pas que les docu­men­taires, dans la vie.

Passons donc au film. Ridley Scott m’avait bluf­fé dans Alien. L’ambiance était pre­nante et, si le rythme était lent, il par­ti­ci­pait au ren­for­ce­ment de cette ambiance. Ici, on a gar­dé la len­teur, on a per­du l’ambiance. Le résul­tat est donc inter­mi­nable. Certes, les décors sont beaux, la pho­to­gra­phie est soi­gnée, les acteurs sont bons ; mais à quoi bon, si c’est pour endor­mir le spec­ta­teur en une demie-heure ?

Pour les décors et les acteurs, je mets une étoile. Sans eux, c’eût été zéro.

(22/01/2005)