Agents très spéciaux – code UNCLE

de Guy Ritchie, 2015, ***

Énième variation sur le thème des frères ennemis, ce film joue également sur l’affrontement est-ouest des années 60 et ajoute une pincée de parodie à sa sauce jamesbondienne.

Très classique, il reste également très prude, sans doute dans le but de ratisser le plus large public possible ; on est ainsi assez loin de la parodie trash façon Kingsman (interdit aux moins de 17 ans outre-Atlantique) et plus proche de L’agence tous risques ou d’autres œuvres anodines.

Prenez James Bond, retirez les gadgets et réduisez la violence, vous avez quoi ? photo Warner Bros
Prenez James Bond, retirez les gadgets et réduisez la violence, vous avez quoi ? photo Warner Bros

Le résultat est plutôt agréable : les effets spéciaux sont réussis, les acteurs sont corrects, le montage est nerveux, quelques gags très britanniques fonctionnent parfaitement, bref, tout roule.

Le soucis, c’est peut-être justement cet aspect sage et maîtrisé : pour une parodie, Agents très spéciaux manque sévèrement de fantaisie et s’avère finalement très prévisible. Le résultat n’est pas mauvais, mais pas spécialement séduisant non plus.

  • JeanB

    On a l’air loin du charme de la série d’origine… mais la plongée dans les années 60 a l’air séduisante.