It follows

de David Robert Mitchell, 2014, ***

Si vous vou­lez voir un film vague­ment éro­ti­sant, avec un peu de nudi­té, de la vio­lence, et des scènes psy­cho­lo­gi­que­ment dif­fi­ciles, ça sera tou­jours mieux que Cinquante nuances de dodo. Si, tou­te­fois, vous aimez les films sur­pre­nants, vrai­ment ori­gi­naux et qui vous prennent à revers pour vous faire fris­son­ner par sur­prise, vous pour­riez être vague­ment déçu : ce n’est fina­le­ment q’un film de genre assez clas­sique, sau­vé tout de même par une poi­gnée de scènes effi­caces, un mon­tage soi­gné et la bonne volon­té évi­dente du cas­ting comme de l’équipe tech­nique.

Voir aussi :