Jacky au royaume des filles

de Riad Sattouf, 2013, ***

Si quelqu’un vous dit que c’est un grand film, vous pouvez sans grande hésitation le classer parmi les menteurs.

Mais si quelqu’un vous dit qu’il n’y a pas là-dedans un charme naïf, une volonté de bien faire, une certaine finesse dans le comique lourdingue, une tentative certes simpliste mais parfois efficace de faire réfléchir sur la religion, les rapports hommes-femmes et les apparences, des dialogues fort réussis et des retournements de situation qui fonctionnent bien, alors vous pouvez sans plus de scrupule le classer parmi les jean-foutre au cœur de pierre.