Touristes

navet de Ben Wheatley, 2012

Sur le papier, un délire dans la lignée de God bless America. Dans la pra­tique, un morne som­ni­fère bri­tan­nique sur un duo de cré­tins qui se mettent à en buter d’autres.

Voir aussi :