Radiostars

de Romain Levy, 2012, ****

Une comédie chorale française, avec des acteurs comiques et un humoriste, qui parle des émissions humoristiques matinales à la radio : disons-le tout net, ça n’est qu’à moitié appétissant. On s’attend à retrouver les trois vannes de la bande-annonce, un moment chiant avec un type qui donne des leçons aux autres, et qu’à la fin tout le monde est heureux et pis voilà.

Bon, on peut pas totalement ignorer ce raccourci. Par exemple, le moment de donnage de leçons est bien là, bien pesant, bien gluant comme d’hab.

Mais le reste…

Un film à vannes qui marche, voilà ce qu’est Radiostars. Les dialogues sont comme ça : ça fuse dans tous les sens, à toute vitesse, sans temps mort. Et ça marche, aussi, parce que les acteurs n’en font pas des tonnes (mais quelques kilos quand même, en particulier Pascal Demolon qui pousse souvent un peu trop loin) et que toutes les bâches sortent avec un vrai naturel.

Après, bon, c’est sans histoire, hein. Mais c’est tellement rare, un film comique qui fait vraiment rire…