Stone

de John Curran, 2010, *

La bonne nou­velle : Edward est ordi­nai­re­ment excellent, Milla est ponc­tuel­le­ment admi­rable et on n’avait plus vu Robert aus­si à l’aise dans un vrai rôle dra­ma­tique depuis long­temps.

La mau­vaise : la réa­li­sa­tion est pas­sable, le mon­tage vague­ment mol­las­son et le scé­na­rio nul­lis­sime. Il tente plu­sieurs fois de décol­ler, mais retombe à chaque fois lour­de­ment au sol en nous fai­sant bouf­fer une indi­ges­tion de Bible sans jamais avan­cer.