Battleship

WTF de Peter Berg, 2012

Je vais être gentil : je vais pas rappeler que quiconque parle d’une bataille navale remportée par la force d’un cuirassé¹ est à peu près aussi crédible qu’un type qui prétendrait trouver des obus « bons de guerre » dans un navire-musée.

Je vais donc me contenter de résumer : pas de scénario, vingt-trois clichés à la seconde, des bruits métalliques saturés à tout bout de champ, des acteurs qui savent pas pourquoi ils sont là², une musique éculée, un montage épileptique, des scènes d’action illisibles, des scènes d’action ridicules, des scènes sentimentales ridicules, et une bonne vieille morale bien réac qui crache à la gueule des branleurs³ et justifie de tirer à vue sur tout ce qu’on ne connaît pas.

Bref, Michael Bay n’ayant pas de film prévu cette année, Peter Berg a décidé de squatter son fauteuil.

¹ C’est pas pour rien que les cuirassés ont été abandonnés depuis la Seconde guerre mondiale, au profit des porte-avions pour la projection et des destroyers pour la puissance de feu : leur effet tactique a surtout été de mobiliser la chasse ennemie et la plupart ont passé une bonne part de leur vie au radoub, quand ils n’ont pas fini au fond — Bismarck, Tirpitz, Yamato, Musashi, Prince of Wales, Roma, Marat…

² Si vous aimez Neeson, revoyez Le territoire des loups mais ne vous laissez pas aller à observer cette bouse. Si vous aimez Rihanna, sachez qu’on la voit beaucoup moins que dans ses clips. Si vous aimez Taylor Kitsch, je peux rien pour vous.

³ N’oublions jamais que si Pascal n’avait pas été un gros glandeur, personne n’aurait inventé la brouette.

  • Patale

    Hummmm, ça fait envie !

    Ça fait plus de quinze ans qu’on attend UN très bon film pour nous motiver, alors, bon, c’est pas encore pour celui là qu’on va se décider à faire presque quarante bornes pour aller au cinoche …

    Pour la brouette, rassure-toi, il y a toujours eu beaucoup des glandeurs, d’abord chez les chinois, et bien avant Pascal chez nous !