Le plan B

d’Alan Pouol, 2009, *

Vous avez vu l’affiche ? Vous savez tout.

Quelques scènes bien fichues, bien trou­vées et bien jouées, mais glo­ba­le­ment, faut vrai­ment avoir le foie bien accro­ché : autant de gui­mauve d’un coup, ça peut être dan­ge­reux pour les dia­bé­tiques.

J’entends déjà les scep­tiques : « mais pour­quoi aller voir ça, à la base ?»

Ben, vu qu’on est en zone sinis­trée niveau ciné­ma, avec plus un bon film sor­ti depuis trois semaines, je fais comme Raoul : je me risque sur le bizarre…