Le petit Nicolas

de Laurent Tirard, 2009, ***

Adapter Goscinny, classiquement illustré d’œuvres naïves plutôt superbes de Sempé, c’était pas gagné. Mais ça marche plutôt bien ; malgré quelques passages trop caricaturaux qui s’éloignent de la finesse (toute relative) des livres, l’adaptation est plutôt correcte, ne reprenant pas bêtement les nouvelles du maître mais y apportant une touche particulière tout en conservant une grande fidélité à l’univers d’origine. Globalement, c’est donc réussi.