17 ans encore

de Burr Steers, 2009, ***

Comédie américaine standard : musique à chier, scénario prévisible et vaguement moralisateur (ah oui, les filles, jamais coucher avant le mariage — mais curieusement, les gars peuvent, ce qui in fine revient à encourager l’adultère féminin, je me doute qu’il y a une faiblesse dans mon raisonnement mais je la trouve pas), bref, c’est pas parti pour casser des barres.

Heureusement, les acteurs font très bien leur boulot et le dialoguiste a particulièrement soigné sa partie. Du coup, ça passe quand même pas mal, et croyez-moi : ça fait du bien de se reposer le cerveau de temps en temps.