Les bronzés 3 amis pour la vie

de Patrice Leconte, 2005, O

Premier tiers : parodie de Les bronzés, de Partice Leconte (1978, ***), lui-même parodie du Club Méditerranée, de Gilbert Trigano, sorte de parodie de vacances.

Deuxième tiers : parodie de Scream 3, de Wes Craven (2000, **), lui-même parodie de films d’horreur, eux-mêmes parodies de cinéma.

Dernier tiers : parodie de vaudeville, genre théâtral parodiant ouvertement le drame romantique (Ruy Blas, de Victor Hugo [1838, ****], bande d’ignares), qui lui-même parodiait discrètement la tragédie romantique.

Total : en-dehors des inventions capillaires de Jean-Claude Dusse, on s’ennuie ferme : la parodie au deuxième degré, c’est souvent un peu indigeste, mais quand on est systématiquement au troisième degré, ça devient franchement lourd. On sourit vaguement deux fois et on n’arrive même pas à être vraiment énervé par ce superbe naveton.

NB : j’ai particulièrement apprécié la deuxième partie, à côté de laquelle Mais qui a tué Pamela Rose ? ressemble à du Melville (Hermann ou Jean-Pierre, ça marche dans les deux cas).